Accueil

" Parmi les périls qui menacent aujourd'hui la jeunesse et la société toute entière, la drogue se situe aux premières places comme un danger d'autant plus insidieux qu'il est moins visible...Il se répand comme une tache d'huile, il élargit progressivement ses tentacules depuis les métropoles jusqu'aux plus petits centres, des pays les plus riches et industrialisés jusque dans le Tiers-Monde. "


" On ne peut que constater avec tristesse que la culture de mort menace de prendre le dessus sur l'amour de la vie..., la mort engendrée par la violence et la drogue ". " Toutes les structures de la vie psychique, sont dépareillées, sous les coups de ces impulsions exceptionnelles et désordonnées..., la toxicodépendance, plus qu'une maladie du corps, est une maladie de l'esprit ".


" L'usage de la drogue, est toujours illicite, car il implique un renoncement, injustifié et irrationnel, à penser, à vouloir et à agir au titre de personne libre...On ne peut pas parler du droit de se droguer ni du droit à la drogue, car l'être humain n'a pas le droit de se nuire, et ne peut pas, ni ne doit jamais abdiquer sa dignité personnelle qui est un don de Dieu ! "


" On ne triomphe pas de la drogue par la drogue. La drogue est un mal et on ne peut pas faire de concession au mal. "


" On ne triomphe pas de la drogue par la drogue. Les drogues de substitution ne sont pas une thérapie suffisante, mais plutôt une forme voilée d'abandon devant le problème... "


Lorsqu'il parle de réhabilitation dans les communautés thérapeutiques, le Pape dit que celle-ci " s'effectue avec des méthodes qui excluent rigoureusement toute concession aux drogues légales ou illégales de caractère substitutif "

bouton-don

Formez vos enfants

Quiz

Le cannabis actuel est-il en moyenne 10 fois plus dosé qu’en 1968 ?

  • Oui
  • Non

oui

En 1968, il titrait 0,6 à 6% de THC (TétraHydroCannabinol, principal principe actif).Depuis plusieurs années, à cause des manipulations génétiques, des hybrides et des cultures sous abris, il peut titrer jusqu'à 35% de THC. Actuellement, le cannabis consommé par les adolescents n'a plus rien à voir avec celui que leurs parents ont connu.

Existe-t-il des pilules pour arrêter la drogue ?

  • Oui
  • Non

non

La drogue n'est pas une maladie. La meilleure façon d'arrêter la drogue est de ne plus en prendre.
Les héroïnomanes qui ont réussi à se sevrer reconnaissent que l'abstinence totale est la seule solution.
Ils disent eux-mêmes qu'il est plus difficile de se sevrer du Subutex (drogue de substitution) que de l'héroïne...

Confieriez-vous votre voiture à votre enfant sans qu’il ait appris à conduire ?

  • Oui
  • Non

non

Aucun parent ne laisserait sa voiture à son enfant qui n'a pas appris à conduire. De même il serait inconscient de laisser son adolescent sortir sans lui avoir appris ce qu'est la drogue. Actuellement, la disponibilité des produits est telle que l'on peut s'en procurer dans tous les lieux fréquentés par les jeunes (établissements scolaires, soirées -diners de classe, rallyes...-, clubs sportifs...). Les parents doivent se former objectivement et scientifiquement sur les produits pour pouvoir éduquer leurs enfants sur la drogue et leur fournir des arguments pour la refuser. Rappelons que la toxicomie, ça n'arrive pas qu'aux autres!

Est-ce que le Poppers, l’Air Sec, l’Eau Ecarlate sont des drogues ?

  • Oui
  • Non

oui

L'AIR SEC : Le protoxyde d'azote et autres gaz sous pression ont aussi des effets hallucinogène. En quelques secondes ils produisent une excitation, des étourdissements, un rire idiot, des pertes de connaissance et, par manque d'oxygène, des lésions du système nerveux central. En savoir +


LES POPPERS : Les nitrites volatils ont des effets similaires à ceux du protoxyde d'azote. Ils peuvent en plus provoquer des attaques de panique, des palpitations et des maux de tête. Ils sont aussi responsables de morts par anoxie. En savoir +


L'EAU ECARLATE : Les détachants sont des dérivés de l'éthylène. Ce sont des hallucinogènes mais leur effet est plutôt calmant. Ils provoquent des atteintes neurologiques (surdité, tremblements...) et intellectuelles (démence.)

Le tabac est-il une drogue psychotrope ?

  • Oui
  • Non

non

Le fumeur de tabac, et non le toxicomane, peut mener une vie normale et reste en pleine possession de ses moyens. C'est un produit toxique, nocif dont tout le monde connait les effets désastreux sur le plan de la santé. C'est pourquoi il doit faire l'objet d'une véritable prévention dont le seul message sérieux est "consommation zéro".
Il n'est pas pour autant une drogue psychotrope (qui agit sur l'esprit). L'organe International de Contrôle des Stupéfiants n'a pas intégré le tabac à sa liste de drogues psychotropes. Il est important de dire la vérité aux jeunes et de réserver le mot drogue pour les drogues psychotropes. Trop souvent on entend parler des "drogués du travail", des "drogués de l'Internet"... Cet abus de langage contribue largement à banaliser les drogues psychotropes.