Accueil

L'alcool

Toute personne a côtoyé l'alcool assez régulièrement pour en connaître les effets néfastes.

L'alcool est une drogue sédative. En buvant régulièrement une forte dose d'alcool, on ne devient pas toxicomane, on devient alcoolique. C'est par la destruction du foie qu'une personne devient alcoolique. Il faut de nombreuses années à un être sain pour détruire son foie. Devenue alcoolique, la personne n'aura qu'une solution : devenir abstinente.

Si une personne associe à l'alcool une autre drogue psychotrope, cannabis, poppers, antidépresseurs, cocaïne, eau écarlate, white-spirit, etc..., elle court de grands risques de devenir rapidement toxicomane.

L'alcool sert très souvent de potentialisateur. Les jeunes l'utilisent avec leurs drogues psychotropes (cannabis, eau écarlate, somnifères...) pour se défoncer. C'est une pratique répandue dans tous les milieux actuellement. Rares sont les jeunes qui ne consomment que de l'alcool. Les parents doivent leur dire qu'ils courent de grands risques.

 

Methamphetamine

La méthamphétamine est en France depuis déjà une dizaine d'années très présente. Elle circule dans tous les milieux branchés ! Elle est appelée speed, ice, crystal et c'est une drogue qui a les mêmes caractéristiques que l'ecstasy. Chez les lycéens, beaucoup de consommateurs de cannabis l'ont déjà expérimentée. Elle a toujours circulée dans les raves party. Sa fabrication est facile et, comme pour l'ecstasy, nous sommes un pays très producteur.

 

L'air sec

Le protoxyde d'azote et autres gaz sous pression (bombes à crème chantilly, dépoussiérants pour les ordinateurs...) ont aussi des effets hallucinogène. En quelques secondes ils produisent une excitation, des étourdissements, un rire idiot, des pertes de connaissance et, par manque d'oxygène, des lésions du système nerveux central. De plus, comme ils sont inhalés sous pression, ils peuvent provoquer des gelures et blessures des poumons et des cordes vocales (voix grave instantanément après la prise de la drogue.)

 

L'eau ecarlate

Les détachants sont des dérivés de l'éthylène. Ce sont des hallucinogènes mais leur effet est plutôt calmant (à la différence des poppers et de l'air sec qui sont plus excitants.) Ils provoquent des atteintes neurologiques (surdité, tremblements...) et intellectuelles (démence).

 

La ritaline

Méthylphénidate breveté en 1954 prescrit pour traiter la dépression et les troubles du sommeil.

La structure chimique du méthylphénidate, Ritaline, est celle du phényléthylamine, ce qui lui donne des propriétés pharmacologiques similaires à celles des amphétamines.

Nom populaire : « kiddy coke ».

Consommation mondiale 2011 : 52 tonnes (1,7 milliards de doses journalières).

Production aux USA :
1990 : 1,8 tonnes 2011 : 41 tonnes

Donnée aux enfants dits « hyperactifs ».

Depuis 15 ans, la Ritaline, pilule de l'obéissance aux conséquences désastreuses pour la santé, est prescrite à des millions d'enfants américains.

En France, cette terrible amphétamine est de plus en plus prescrite.

 

Les medicaments psychotropes

Très fréquemment utilisés par les adolescents, pilés et ingérés avec de l'alcool. Leurs effets sont excitants, sédatifs et hallucinogènes selon la variété et la dose (voir tableau des drogues psychotropes)

 

bouton-don

Pour votre salle d'attente...

Vous êtes médecin, profession libérale... et vous disposez d'une salle d'attente ?

Commandez les plaquettes et post-its Enfance Sans Drogue

Voir la vidéo