Accueil

EXCITANT - PSYCHOSTIMULANT

La cocaïne est un excitant puissant. La cocaïne provoque une très forte dépendance.

Fabrication

La cocaïne est fabriquée à partir de la feuille de coca. Il existe plus de 200 variétés de cocaïers en Amérique du Sud dont 2 espèces ont des feuilles particulièrement riches en alcaloïdes.

Les pays producteurs sont le Pérou, la Colombie et la Bolivie.

Pendant le procédé chimique pour extraire la cocaïne, il se détruit 98% des composants nutritifs et médicinaux de la feuille.

Dès la cueillette, les feuilles sont mises à macérer quelques jours dans une sorte de chaux.
Puis on ajoute un solvant, par exemple du kérosène.
Ensuite, on élimine les feuilles, on verse de l'acide sulfurique, et on obtient le crack, cocaïne base.

Pour avoir de la cocaïne, il faut encore dissoudre de l'acétone, de l'acide chlorhydrique puis de l'alcool pur.

Pour 1kg de cocaïne pure, il faut :

  • 150 à 500kg de feuilles de coca, la quantité varie selon le pays et la qualité des feuilles.
  • 250 à 600kg de produits chimiques.

Les produits chimiques utilisés se répandront ensuite dans le sol.

 

Les effets de la cocaïne

  • excitant du Système Nerveux Central
  • anorexie
  • paranoïa
  • attaques et hémorragies cérébrales
    (redoutables du fait de l'hypertension artérielle)
  • atteintes pulmonaires
  • perturbations hormonales
  • déficiences du système immunitaire
 
  • convulsions, infarctus
  • perforation de la cloison nasale 
    (liée au kérosène et aux produits chimiques)
  • tachycardie
  • hypertensions massives
  • vasoconstriction
  • dépression
  • tentative de suicide

 

La feuille de coca

Son usage date de plus de 10 000 ans.

En 1961, l'ONU classe la coca comme plante vénéneuse et l'inclut dans la liste des stupéfiants. Les indigènes colombiens sont considérés comme des sauvages qu'il faut faire rentrer dans la vie civile selon la loi de 1889/1890 qui était encore en vigueur à cette époque.


En 1988, la Convention contre les Stupéfiants abolit l'interdit de la feuille en reconnaissant l'importance de la coca dans les traditions indigènes. Ils reconnaissent les bienfaits exposés en 1901 dans les travaux de W. Golden Mortimer comme le fait d'être un complément alimentaire particulièrement riche pour une population sous-alimentée.


La Cour Constitutionnelle établit une distinction claire et nette entre la feuille de coca et la cocaïne.


Mortimer décrit ainsi les bénéfices de la feuille de coca : "La feuille de coca contient plus de calcium que le lait, plus de phosphore que le poisson, plus de fer que les épinards, c'est un aliment prodigieux".

bouton-don

Pour votre salle d'attente...

Vous êtes médecin, profession libérale... et vous disposez d'une salle d'attente ?

Commandez les plaquettes et post-its Enfance Sans Drogue

Cocaïne Nicolas Bedos

 



Cette drogue fait juste des cons arrogants


nous dit Virginie Despentes, écrivain, dans le Monde du 13 avril 2006, à propos de la cocaine

Quand on arrive à Paris en venant de province et qu'on fréquente les gens riches, le premier truc qui choque, c'est que tout le monde a de la cocaïne ; c'est leur drogue, elle est partout (...). Même si tu n'as pas d'argent, ou pas envie de mettre ton argent là-dedans, tu peux en prendre facilement dès que tu sors. 

lire la suite...