Accueil

« Il est urgent d'empêcher la première prise de drogue »

Raymond Yans, Président de l'Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS, organisme de l'ONU). Il demande aux responsables, aux enseignants, aux parents de ne pas baisser les bras face à la banalisation croissante du cannabis.

  • Parce que les jeunes ont besoin de connaître la vérité sur les drogues. Ils représentent un marché considérable pour la drogue, le soin, le suivi, les écoutes...
  • Parce que les parents sont les premiers éducateurs et les meilleurs spécialistes lien citation Guy Gilbert
  • Parce que les parents n'ont qu'un intérêt d'amour, ils ont un discours de vérité
  • Parce qu'on ne peut parler de manière pertinente, objective et scientifique que de ce que l'on connaît
  • Parce que la confiance n'exclue pas le contrôle : il est indispensable de pouvoir discuter de manière pertinente avec nos enfants afin d'apporter des arguments solides le cas échéant
  • Parce que les informations diffusées auprès des jeunes dans les établissements scolaires ne sont pas toujours un discours de vérité
  • Parce que les parents et les adultes qui veulent le bien des jeunes sont plus nombreux que les dealers
  • Parce que la drogue est partout
  • Parce que la désinformation sur la drogue, premier revenu mondial avec les armes et le pétrole, est diffusée à grande échelle
  • Parce que, de même que l'on ne laisse pas le volant de sa voiture à un enfant sans permis de conduire, de même il est irresponsable de laisser nos enfants sortir sans connaître les dangers de la drogue
  • Parce qu'en étant instruit, nous voyons les conséquences de la consommation de drogue, nous décodons les articles de presse, les émissions de radio et de télévision, les faits divers...
  • Parce que se former sur le site, dans un relais, dans une formation d'Enfance Sans Drogue demande peu de temps et donne beaucoup de connaissances
  • Parce qu'une personne informée en informera 10 dans son cadre familial, amical ou professionnel...

" Il est urgent de vous former sur la drogue "

Chaque adulte responsable doit avoir à coeur d'informer les jeunes autour de lui afin d'empêcher la première prise de drogue.

 

bouton-don

Quiz

Est-ce que toute personne qui prend de la drogue est toxicomane ?

  • Oui
  • Non

non

On appelle toxicomane une personne qui prend de la drogue pour régler les problèmes créés par la prise de drogue.La personne croit qu’elle peut arrêter de prendre sa drogue quand elle veut alors qu’elle en est incapable malgré les conséquences néfastes créées par sa consommation.. Si son produit vient à manquer, le toxicomane ne pense qu’à s’en procurer quitte à faire des actes qu’il réprouve, la demande est si forte que toute référence à la volonté, à l’effort, à l’amour ou à la morale tend à disparaître puis disparaît. Le mensonge, la violence, l’agressivité, la souffrance morale et physique, l’auto-mutilation, la peur deviennent quotidiens.Perdant l’estime de lui à cause de ses actes néfastes le toxicomane a pour compagnie la solitude et l’envie de suicide.

Est-ce que si on a pris de la drogue, on est tenté d’en reprendre ?

  • Oui
  • Non

oui

La plupart des drogues reste dans le corps pendant des années, stockée dans les tissus graisseux.
Lors d'un effort, d'une marche, de sports, de peur, de surprise, d'excitation, un peu de graisse est brûlée et de toutes petites quantités de drogues sont re-larguées dans la circulation sanguine.

Une drogue psychotrope peut-elle mener au mal-être, à la dépression, au suicide ?

  • Oui
  • Non

oui

Toute drogue psychotrope, qu'elle soit légale (anxyolitiques, tranquillisants, benzodiazépines, neuroleptiques) ou illégale (drogues de la rue) mène au mal-être, à la dépression et au suicide. En savoir plus.

Existe-t-il des pilules pour arrêter la drogue ?

  • Oui
  • Non

non

La drogue n'est pas une maladie. La meilleure façon d'arrêter la drogue est de ne plus en prendre.
Les héroïnomanes qui ont réussi à se sevrer reconnaissent que l'abstinence totale est la seule solution.
Ils disent eux-mêmes qu'il est plus difficile de se sevrer du Subutex (drogue de substitution) que de l'héroïne...

Une semaine après avoir consommé du cannabis, reste-t’il des traces de cette consommation dans l’organisme ?

  • Oui
  • Non

oui

La demi-vie d'une substance active est le temps qu'il faut à un organisme sain (qui n'en a jamais consommé) pour éliminer la moitié de la substance. Dans le cas du cannabis, la demi-vie est de 96 heures, soit 4 jours. Cela signifie qu'au bout de 4 jours, l'organisme a éliminé 50% de la dose initiale. 4 jours plus tard, il restera 25% du produit... Au bout de 28 jours, le cannabis sera totalement éliminé chez le sujet qui n'est pas un consommateur régulier. Chez un consommateur régulier, il sera possible de trouver des traces de THC dégradé 40 jours ou plus après la dernière prise.
Selon le Dr Chamayou, il faut 18 mois pour un lavage total de cannabis.