Accueil

C'est ce qu'a rappelé le Pape François alors qu'il recevait, le 7 mai 2014, les membres d'une communauté italienne d'accueil, de sevrage et de réinsertion, gratuite, « San Patrignano » et leurs familles.

Lire la suite...

"40 à 50% des redoublements en classe de 4" et 3" sont dus à unusage du cannabis l'année précédente."

"Il ne faudrait pas non plus oublier que le cannabis et l'alcool associés font des ravages."

Lire la suite...

" Parmi les périls qui menacent aujourd'hui la jeunesse et la société toute entière, la drogue se situe aux premières places comme un danger d'autant plus insidieux qu'il est moins visible...Il se répand comme une tache d'huile, il élargit progressivement ses tentacules depuis les métropoles jusqu'aux plus petits centres, des pays les plus riches et industrialisés jusque dans le Tiers-Monde. "

Lire la suite...

" Le rat auquel on donne du cannabis se met à boire de l'alcool, alors que sans cannabis, il n'en boit pas ".

Lire la suite...

" J'estime que les parents ont la capacité d'éduquer leurs enfants. [...] N'importe qui est capable, la plupart du temps, d'assumer son enfant. [...] Les parents font appel à des psychologues pendant des années et les paient très cher, alors qu'ils ont en général en eux les possibilités pour aider leur enfant.

Lire la suite...

" L'adolescence est en soi une " saison en enfer ". C'est l'âge du doute, de la dévalorisation de soi, de l'anxiété, mais aussi de l'authenticité, de l'absolu. Ce qui est normal, c'est l'exagération des comportements, des mots, des sentiments, les explosions de gaieté et de tristesse. L'adolescent est ultra susceptible et sensible au regard et à la parole des autres et surtout des copains ".

" S'il existait un gouvernement qui eût intérêt à corrompre ses gouvernés, il n'aurait qu'à encourager l'usage du haschich [...]. Le haschich appartient à la classe des joies solitaires ; il est fait pour les misérables oisifs [...]. Vous êtes incapable de travail et d'énergie dans l'action [...]. Vous avez jeté votre personnalité aux quatre vents du ciel, et maintenant vous avez de la peine à la rassembler et à la concentrer [...]. Le haschich est une arme pour le suicide ".

Lire la suite...

bouton-don

Quiz

Nos médecins généralistes sont-ils concernés par la toxicomanie ?

  • Oui
  • Non

oui

Les médecins généralistes sont les premiers témoins de la toxicomanie. Pour en savoir plus cliquez ici.

Une drogue psychotrope peut-elle mener au mal-être, à la dépression, au suicide ?

  • Oui
  • Non

oui

Toute drogue psychotrope, qu'elle soit légale (anxyolitiques, tranquillisants, benzodiazépines, neuroleptiques) ou illégale (drogues de la rue) mène au mal-être, à la dépression et au suicide. En savoir plus.

Est-ce que si on a pris de la drogue, on est tenté d’en reprendre ?

  • Oui
  • Non

oui

La plupart des drogues reste dans le corps pendant des années, stockée dans les tissus graisseux.
Lors d'un effort, d'une marche, de sports, de peur, de surprise, d'excitation, un peu de graisse est brûlée et de toutes petites quantités de drogues sont re-larguées dans la circulation sanguine.

Confieriez-vous votre voiture à votre enfant sans qu’il ait appris à conduire ?

  • Oui
  • Non

non

Aucun parent ne laisserait sa voiture à son enfant qui n'a pas appris à conduire. De même il serait inconscient de laisser son adolescent sortir sans lui avoir appris ce qu'est la drogue. Actuellement, la disponibilité des produits est telle que l'on peut s'en procurer dans tous les lieux fréquentés par les jeunes (établissements scolaires, soirées -diners de classe, rallyes...-, clubs sportifs...). Les parents doivent se former objectivement et scientifiquement sur les produits pour pouvoir éduquer leurs enfants sur la drogue et leur fournir des arguments pour la refuser. Rappelons que la toxicomie, ça n'arrive pas qu'aux autres!

Existe-t-il des pilules pour arrêter la drogue ?

  • Oui
  • Non

non

La drogue n'est pas une maladie. La meilleure façon d'arrêter la drogue est de ne plus en prendre.
Les héroïnomanes qui ont réussi à se sevrer reconnaissent que l'abstinence totale est la seule solution.
Ils disent eux-mêmes qu'il est plus difficile de se sevrer du Subutex (drogue de substitution) que de l'héroïne...